Panneaux publicitaires

2011

En une année, un seul panneau déroulant lumineux de 12 m2 nécessite l’équivalent de la consommation en électricité d’un foyer (hors chauffage). En région parisienne, ces panneaux représentent une surface de plus de 15 000 m2. Omniprésents en ville, ils diffusent des messages et une pollution visuelle qui nous agressent sans cesse. Il est impossible de passer au travers, de ne pas les voir. Avec l'utilisation de la pose longue le temps efface les publicités et rends les panneaux muets. À force de passages répétés, les messages se superposent, perdent leur sens et disparaissent. Réduits à leur plus simple fonction de mobilier urbain, ces panneaux n’ont alors plus lieu d’être.

Prise de vue Toyo-Field 45 A II

Tirage argentique 40x50cm sur papier Kentmere Fineprint VC semi-mat